Peur de paraître bizarre dans les conversations.

J’avais aussi la peur de paraître bizarre dans les conversations et que ce soit très grave que je paraisse bizarre. Par exemple si j’vais l’impression que si je disais bonjour ou aurevoir à une personne au mauvais moment, cette personne me prendrait pour un fou, pour quelqu’un de bizarre de dangereux. Du coup ma pensée était focalisée la dessus plutôt que sur une relation chaleureuse et finalement mon comportement était vraiment bizarre.

Ce qui me poussait à redouter qu’on voit ce que je pense et ce qui me poussait à paraître bizarre était la même chose: la peur d’être grave, très grave, malade, bizarre, aux yeux des autres, que ce soit par ma pensée, ou par mon attitude qui trahi ma pensée. Cette peur, plus forte que ma volonté de ne pas y penser prenait le dessus à ces moments.

vue de la plage en Corse
Illustration pour embellir le site

Un peu pareillement, avec cette peur extrêmement du regard et cette parano, je me disais par moment quand je commençais à être soigné, quand j’avais encore beaucoup de phobie d’impulsions, que si je tenais un couteau à l’envers dans la rue les gens allaient penser que je suis dangereux, ils allaient appeler la police, j’aurais du mal à leur expliquer que je suis pas dangereux, ils me croiraient pas etc. Ces deux aspects de mon raisonnement: avoir peur du regard des autres, tout en voulant ne pas en avoir peur et les peurs de scénarios de persécutions prenaient le dessus.

J’avais souvent l’impression, la peur qu’on perçoive ce que je pense rien qu’en observant mon comportement, que mon comportement me trahisse.

J’avais l’impression que c’était évident que les gens comprenaient que j’avais tel genre de problème en tête, alors qu’en fait, non.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.